Valence, Drôme

Valence, porte du midi sur les berges du Rhône

Valence est la préfecture du département de la Drôme. De par sa position géographique, c’est une ville carrefour dotée d’un patrimoine architectural ancien et varié.

Géographie de Valence

Située dans la vallée du Rhône, Valence, aussi appelée la “porte du midi”, a été bâtie sur des terrasses et à proximité du fleuve Rhône.

La ville est à la croisée de différentes voies de communication majeures qui la relient au nord et au sud de l’Europe mais aussi vers les Alpes, l’Italie et la Suisse (autoroute A7 entre Paris et Marseille, autoroute A49 en direction de Grenoble).
Deux principaux massifs montagneux entourent la ville, avec le Massif-Central et les contreforts du Vivarais en Ardèche, ainsi que le Vercors du côté des Alpes.

Valence, commune de la Drôme
Vue sur la ville de Valence dans la Drôme

Histoire

En 121 avant Jésus Christ (JC), une bataille oppose des tribus gauloises à des légions romaines à proximité du futur emplacement de la cité. Les romains en sortent victorieux et construisent une ville sur les fondations de leur camp. Dès sa création, Valence est un carrefour stratégique. Les premiers remparts apparaissent en l’an 15 avant JC.

Au cours du Moyen-âge, la ville se développe, s’agrandit et différents édifices religieux sont construits.

Le fleuve Rhône qui traverse la ville fait office de frontière entre le royaume de France et le Saint Empire romain germanique jusqu’au XVe siècle.

Durant le XVe siècle, une université voit le jour. Celle-ci participe au rayonnement de Valence qui vit alors son “’âge d’or”.

Au XVIe siècle, une citadelle ainsi que de nombreuses maisons bourgeoises sont construites.

Au XVIIe siècle, plusieurs ordres religieux apparaissent qui font de la cité un centre spirituel important.

Au XIXe siècle, la ville se développe et se métamorphose. On construit de nouveaux espaces publics, de nouveaux bâtiments et on crée des boulevards à la place des remparts.

Economie

Son économie repose essentiellement sur l’industrie agro-alimentaire (conserveries de fruits), la haute technologie (aéronautique, électronique), la métallurgie et les studios d’animation (sociétés de production d’images animées).

Transport fluvial

Les crues du Rhône ont longtemps freiné le développement portuaire à Valence. Malgré cela, la ville possède un port de plaisance (port de l’Epervière) qui est le premier port fluvial de France.

La ville possède également un port pour le commerce (port de Valence) de 41 hectares qui lui permet de relier les pays situés dans le bassin méditerranéen et au Proche-Orient.

Port de l'épervière, Valence
Port fluvial de l’épervière à Valence

Patrimoine et espaces verts

La cité, classée ville d’arts et d’histoire, possède un riche patrimoine architectural.

Un de ses bâtiments emblématique est la “maison des têtes”, construite au XVIe siècle, qui marque le passage du style gothique au style renaissance, et qui est ornée, d’où son nom, de plusieurs têtes sculptées.

La cathédrale Saint-Apollinaire est le plus ancien monument de Valence et remonte au XIe siècle.

Le pendentif, bâtiment funéraire, date de la moitié du XVIe siècle et abrite la tombe du chanoine de la cathédrale Saint-Apollinaire

On peut aussi citer la maison du drapier (XIIIe siècle), l’église Saint-Jean Baptiste (XIIe siècle) et la maison mauresque (XIXe siècle) bâtie sur le modèle des édifices orientaux.

Maison des têtes, Valence
Maison des têtes : détail de la façade

Valence possède également un musée d’art et d’archéologie et un centre de la culture arménienne.

La ville compte de nombreux parcs et espaces verts. Les plus connus sont le parc Jouvet et l’esplanade du Champ de Mars. Celle-ci possède un kiosque à musique célèbre (kiosque Peynet).

De nombreux canaux, construits sur d’anciens marécages, traversent la ville. Leur longueur totale est de 17 kilomètres qui serpentent à travers la cité.

Plan de Valence

Webzine + Valence