Lyon Part-Dieu

La Part-Dieu, cœur économique de la ville de Lyon

La Part-Dieu est le quartier d’affaires de Lyon, le deuxième de France après celui de La Défense à Paris.C’est également un important pôle de transport multimodal alliant train, tram, métro et mobilité douce.

Ce secteur du centre urbain lyonnais est en pleine métamorphose et de nombreux travaux d’aménagement et de réhabilitation sont en cours ou prévus dans les prochaines années.

Historique

Avant d’être le quartier que l’on connaît aujourd’hui, la Part-Dieu a longtemps été une zone marécageuse et inondable, à proximité du fleuve Rhône.

En 1844, une caserne destinée aux régiments de cavaliers et d’artillerie est construite, sur le lieu d’une fortification édifiée en 1831, la redoute de la Part-Dieu. Cette caserne fermera ses portes 131 ans plus tard, en 1962.

Dans les années 1960, le projet de transformation de la Part-Dieu voit le jour. Il s’agit d’en faire un nouveau centre-ville qui serait à la fois un pôle administratif, économique, commercial, résidentiel et culturel. L’objectif étant pour la ville de Lyon de contrebalancer l’importance toujours croissante de Paris.

Les bâtiments sortent de terre progressivement au cours des années 1970. Petit à petit, au gré de l’évolution des choix politiques et architecturaux, le nouveau quartier prend forme. Le centre commercial ouvre en 1975 et la gare de la Part-Dieu en 1983.

Au fil des ans, il devient bien le principal pôle économique et commercial de Lyon mais l’ambition d’en faire également un pôle culturel échoue. Du projet initial, il ne reste que la bibliothèque et l’auditorium.

Parking des Halles, la Part-Dieu
Chantier du Parking des Halles à la Part-Dieu

La Part-Dieu aujourd’hui

Le quartier est constitué par différents bâtiments emblématiques, parmi lesquels on trouve des gratte-ciel, un centre-commercial, les Halles Paul Bocuse, une gare, une bibliothèque et un auditorium.

Les gratte-ciel

La tour EDF (80 mètres, 1975)
La tour Part-Dieu, dite tour crédit lyonnais ou “le crayon” (165 mètres, 1977)
La tour Swiss Life (82 mètres, 1990)
La tour Oxygène (117 mètres, 2010)
La tour Incity dite “la gomme”, la plus haute tour de Lyon à ce jour (202 mètres, 2015)

Le centre commercial

C’est l’un des plus grands d’Europe. Il accueille chaque jour 100.000 personnes dans ses 126.000 m² et ses 267 boutiques.

Les Halles Paul Bocuse

Elles sont, entre autres, le lieu d’approvisionnement des professionnels de la restauration et accueillent 1,2 million de visiteurs par an.

La gare Part-Dieu

C’est la plus grande des gares lyonnaises. Le trafic est avant tout national (TGV) mais aussi régional (TER, trains régionaux).

Chaque jour 125.000 voyageurs en transit la traverse (30 millions par an), ce qui en fait la première gare d’Europe pour le nombre de voyageurs en correspondance.

Elle est également un pôle multimodal de première importance. C’est la porte d’entrée et de sortie principale pour les voyageurs qui viennent, quittent ou transitent par Lyon.

De nombreuses lignes de bus la desservent ainsi que 3 lignes de tramway, ainsi que la liaison dédiée vers  l’aéroport de Saint-Exupéry (RhônExpress).

Une gare routière se trouve à proximité d’une des entrées et permet de rejoindre différentes destinations régionales.

Des stations de vélo en libre-service (Vélo’v) sont, par ailleurs, disséminées autour de la gare.

La bibliothèque municipale

Datant de 1972, elle contient 1,8 million de documents et s’étend sur presque 28.000m², ce qui en fait la plus grande bibliothèque municipale de France.

L’auditorium Maurice Ravel

Cette salle de concert a été construite en 1975 et peut accueillir 2120 spectateurs. Une programmation variée y est proposée tout au long de l’année, accessible depuis le site officiel.

Quelques chiffres de la Part-Dieu :

  • 1 150 000 m² de bureaux
  • 56.000 emplois
  • 2 500 établissements
  • 14 000 logements
  • 21 000 habitants
  • 500 000 déplacements par jour dans le quartier
  • 300 commerces
Tours de lyon : oxygène, Part-dieu, incity
Les gratte-ciel de Lyon : Tours Part-Dieu, oxygène, incity

La Part-Dieu demain

D’importants travaux sont prévus jusqu’en 2030 pour transformer en profondeur le quartier.

Ces projets de rénovation répondent à plusieurs objectifs :

La Part-Dieu doit devenir un quartier agréable et attractif tant pour ses habitants que pour ceux qui y travaillent ou le visitent. Il est donc prévu de réaménager les espaces publics (création d’espaces verts et de nouvelles signalétiques, éclairage, suppression des obstacles).

A l’avenir, les déplacements doux seront privilégiés (marche à pied, vélo) avec de nouveaux aménagements ainsi que davante de place pour les transports en commun. La gare de la Part-Dieu sera agrandie et réhabilitée, de nouveaux accès seront créés pour l’ouvrir davantage sur le quartier et la ville.

En complément, de nouveaux immeubles d’habitation seront construits. Les commerces et les services seront développés.

Au niveau économique, l’ambition est de faire de La Part-Dieu un quartier d’affaires de référence en Europe. Pour ce faire, différents programmes immobiliers de construction ou de réhabilitation sont en cours ou devraient voir le jour dans quelques années (Silex 1 & 2, To Lyon, Sky 56, Sky avenue).

Le futur de la Part-Dieu :

  • 1 650 000 m² de bureaux
  • 70 000 emplois
  • 2000 logements et 4000 habitants en plus
  • 30 hectares d’espace public (nouveaux ou réaménagés)
  • 220.000 voyageurs par jour
  • superficie de la gare multipliée par 2

Zoom sur le pôle d’échanges multimodal (PEM) Lyon Part-Dieu avec chiffres clés, projet 2017-2023 et présentation en vidéo :

C’est où à Lyon ?

Localisation, carte et itinéraire pour se rendre dans le quartier de la Part-Dieu :

On the Rhône + Web