Canal de Marseille

Le canal de Marseille, de la Durance à la cité phocéenne

Saviez-vous que l’alimentation en eau de Marseille dépend principalement d’un affluent du Rhône, la Durance ? Zoom aquatique sur le canal de Marseille.

Le canal de Marseille

Le réseau d’eau potable de la ville de Marseille est alimenté au ⅔ par le canal dit de Marseille. Il a été construit au 19e siècle et amène l’eau de la Durance sur 200 kilomètres vers la cité phocéenne.

Aqueduc de Roquefavour, Canal de Marseille
Carte simplifiée du canal de Marseille

Histoire du canal

Marseille a longtemps souffert d’un problème d’approvisionnement en eau potable au fil de son développement. En effet, la ville est coincée entre la mer Méditerranée et différents massifs et le fleuve qui la traverse, l’Huveaune, a un débit faible et irrégulier et ne fournit pas suffisamment d’eau à la population.

Avant la construction du canal, les moyens utilisés pour obtenir le précieux liquide (puits, bassin, aqueduc, citerne) vont se révéler insuffisants au fur et à mesure du développement de la ville. Outre la quantité, la qualité de l’eau laisse également à désirer au regard de la diversité des sources de pompage quotidienne. Très souvent polluée, l’approvisionnement de la ville est particulièrement problématique lors des épisodes extrêmes de sécheresse, le fleuve ne permettant de distribuer qu’un litre par personne et par jour contre 75 litres en temps normal.

Par ailleurs, les épidémies accompagnant les épisodes de canicule font des ravages dans la population marseillaise. Entre 1834 et 1835, plus de 3000 personnes meurent du choléra.

Face à cette situation, Maximin-Dominique Consolat, maire de Marseille entre 1832 et 1843, prend la décision en 1834 d’acheminer l’eau de la rivière Durance, située à 40 kilomètres à vol d’oiseau, dans la ville en construisant un canal. Débuté en 1839, celui-ci est achevé après 15 ans de travaux difficiles en 1854. Il mesure 80 kilomètres de long et possède de nombreux ouvrages d’art dont 18 ponts.

La mémoire du canal de Marseille, vidéo

Le canal aujourd’hui

De nos jours, le canal de Marseille n’est plus l’unique source d’approvisionnement de la ville en eau potable, il y contribue pour près de 70% . Le canal de Provence, construit dans les années 1970, en fournit le tiers restant, en puisant dans le Verdon.

Le canal de Marseille prend sa « source » dans la commune de Saint-Estève-Janson et se termine à la Ciotat. Il a un débit de 10m³ par seconde et dessert, outre Marseille, 36 communes des Bouches-du-Rhône. L’eau consommée à Marseille est globalement de très bonne qualité et certains n’hésitent pas à dire qu’elle est la meilleure eau de France.

Le réseau d’eau potable marseillais est géré par le groupe des eaux de Marseille, anciennement société des eaux de Marseille, depuis 1941. Il produit chaque année 100 millions de m³ d’eau potable et s’occupe de la gestion et de l’entretien des 2200 kilomètres de canalisations dans la ville.

Chaque année, une partie du canal fait l’objet d’une rénovation, comme ici en 2015 :

Monuments remarquables le long du canal

La construction du canal de Marseille a nécessité l’édification de nombreux ouvrages d’art. Deux d’entre eux retiennent particulièrement l’attention, il s’agit de l’aqueduc de Roquefavour et du palais Longchamp.

L’aqueduc de Roquefavour

L’aqueduc de Roquefavour est situé à Ventabren, au nord de Marseille. Inspiré par le pont du Gard et deux fois plus haut que ce dernier, il a été bâti entre 1841 et 1847. Il est construit en pierre taillée et mesure 393 mètres de longueur pour 82 mètres de haut. Il est considéré comme étant le plus grand ouvrage de ce type dans le monde.

Aqueduc de Roquefavour, canal de Marseille

  • Localisation de l’aqueduc de Roquefavour :

Le palais Longchamp

Il a été édifié en 1869 pour être le point d’arrivée du canal et symboliser l’arrivée de l’eau de la Durance à Marseille.

Au centre du monument, il y a un château d’eau orné de statues, de colonnes et d’une fontaine. Sur les côtés, on trouve un musée des beaux-arts et un muséum d’histoire naturelle. A l’arrière, un ancien jardin zoologique, fermé depuis 1987, et un jardin botanique.

Le palais Longchamp n’est donc pas qu’un monument dédié à l’eau, il est aussi un espace vert de 8 hectares situé en plein cœur de la ville.

Palais de longchamp, canal de Marseille

  • Localisation du palais de Longchamp :

En savoir plus sur le canal de Marseille ?

Extrait des Chroniques souterraines de Paul Cournon, revue n°146 de mars 2016 :

On The Rhône + Canal de Marseille