Réserve naturelle du marais de Lavours

La réserve naturelle nationale du marais de Lavours, proche du fleuve Rhône et situé entre les communes de Ceyzérieu et Culoz dans l’Ain en région Rhône-Alpes-Auvergne, a été créée en 1984.

Marais de Lavours et Grand Colombier [photo Wikipédia]

Il y a plus de 15000 ans, la fonte du glacier du Rhône créa un immense lac dans cette vallée, qui s’est progressivement comblé en laissant comme trace jusqu’à ce jour, le lac du Bourget et les marais de Lavours et Chautagne.

A la découverte du marais de Lavours


Cet espace naturel est connu de l’homme depuis plus de 8000 ans, comme le prouve les traces archéologiques trouvés à Culoz.
L’agriculture sur ce site date d’un peu plus de 5000 ans, avec les premiers hommes sédentaires, entre les pentes de la montagne du Grand Colombier et le marais.

Le pastoralisme remonterait à 3000 ans, avec les premiers découpages du terrain en parcelles d’exploitation et des abris semi-permanents, jusqu’à l’implantation de communautés monastiques au 12e siècle qui intensifient l’élevage et marque le démarrage de son aménagement progressif.

« Le statut communal du marais de Lavours est issu de la Révolution française de 1789. Les communautés rurales établies en bordure du marais et qui possédaient sans doute des droits d’usage n’ont pas eu de peine à obtenir la possession de ces terres ecclésiastiques. Le centre du marais, tourbeux et de mauvaise qualité, fut attribué aux communes alors que les meilleures terres (le finage) revinrent aux privés. »

Au début du 19e siècle, le marais disposent de 2000 hectares de pâturages avec 5000 bêtes environs (vaches, chevaux, mulets) au fil de l’année.

Marais de Lavours, carte de Cassini [extrait Géoportail]
Le marais et le Rhône, carte de Cassini
L’exploitation de la tourbe pour le chauffage fût également une des activités du marais, sans exploitation massive malgré la construction de la voie ferrée Genève-Lyon en 1857 et les crises de rareté du charbon.

La crise du phyloxéra dès 1876 entraina la fin de la demande de blache, ou foin des marais, pour le paillage des vignes; l’exode rural et la première guerre achevèrent le quasi-abandon de l’exploitation humaine du marais de Lavours.

La Politique Agricole Commune (PAC) des années 1970 laisse place céréaliculture, avec notamment la culture du maïs, au détriment des derniers élevages, entrainant une dégradation complète du milieu naturel qui existant depuis plusieurs millénaires.

« C’est dans ce contexte que la Réserve Naturelle du marais de Lavours est créée, en 1984. »

Réserve naturelle du marais de Lavours

Actualités, agenda, découverte du marais, faune et flore, ressources et photos… découvrez le site officiel :

Marais de Lavours : site officiel

Localisation du Marais de Lavours

On The Rhône Web+